Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Oui, c'est véritablement vrai.

Perso je n'y croyais pas, et j'étais assez sure d'y échapper.

Mais non, quand tu tombes enceintec'est fini pour toiTU DEVIENS GAGA.

 

Alors je vais vous expliquer comment tout à commencer, et surtout, comment le fait de porter la vie, et de savoir que l'on va devenir mère, vous fais changer sans même vous en apercevoir.

 

Tout à commencer le 1er novembre 2014, un samedi matin. Avec l'homme, nous avions prévu d'aller faire deux trois courses avant que je me rende au travail. Il était autour de 8h30, et j'entrepris de faire un test de grossesse. J'avez mal à la poitrine depuis quelques jours, et surtout beaucoup de retard. Nous étions en essai bébé depuis le début de l'année, et je cumulais les test de grossesses. A l'affut du moindre signe, je zonné assez régulièrement sur doctissimo en tappant "j35 tjrs pas regles douleurs poitrines".. Quand j'y repense cela me fais beaucoup rire.

Et là, par chance, après un énième test, celui ci était le bonil était positif!

 

Et c'est exactement ici que tout à commencé.

J'ai hurlé à l'homme "Bébééééééééé!"

J'ai hurlé si fort qu'il a cru qu'on avait gagné à l'Euromillion, tirage de la veille.

Je couru jusqu'à la chambre, je lui montrais le test, avec mes yeux pleins de larmes, et il me serra fort dans ces bras.

 

Et vous savez, malgré que nous voulions un bébé, le fais d'apprendre qu'enfin il y à une concrétisation, qu'enfin au bout de 9 mois vous devenez parents, et bien vous vous prenez une sacrée claque. Je dirais même, une belle giffle.

Nous sommes quand même, allez faire deux trois courses ce jour là complètement sonnée par cette grande nouvelle.

Voilà j'étais enceinte, et fière comme une crotte de l'être.

Voilà j'étais enceinte, et fière comme une crotte de l'être.

Et puis les semaines passent et tu commences à t'interrésser un peu plus sérieusement de ce qu'il va falloir investir pour l'arriver de ton bambin. 

Tu t'achetes pleins de bouquins sur les bébés, le cahier jeune maman des paresseuses, le livre de la maman débutante, le livre des pères formidables, de la mère formidable, du chat formidable.. 

Des que tu vas chez Zara, tu vas au rayon Baby, et tu craques.

Tu oublies radicalement de regarder pour toi.

Le pire, c'est que ce n'est que le début..

Et tu en arrives vite à la première échographie, soit la fin du 1er trimestre. Les naussées matinales sont presque derrière toi.

Je révais depuis ma plus tendre enfance d'être enceinte, de porter la vie. Je trouvais qu'une femme enceinte c'était la chose la plus belle qui existe sur Terre. Hum, une fois mon tour arrivait, j'avais un discours complétement divergent. Je me plaignais, me trouvais grosse, moche, j'avais mal au dos, à la tête, les nausées, je ne pouvais pas manger ce que je voulais, je n'arrivais pas à arrêter de fumer.. Bref, clairement, je n'ai pas arrêter de me plaindre de mon sort. Et je n'ai pas profitais pleinement de cette état si particulier.

Qu'est ce que je regrette mon comportement.

C'est en partit pour cela que j'ai envie de rettenter l'expérience avec un deuxième bébé.

Cette fois si, je veux savourer pleinement.

Noël 2014, notre plus beau cadeau.
Noël 2014, notre plus beau cadeau.Noël 2014, notre plus beau cadeau.

Noël 2014, notre plus beau cadeau.

J'ai eu beaucoup de chance dans mon malheur.

J'ai étais arrêté très tôt dans ma grossesse car j'ai eu de gros problèmes de dos. (énorme lumbago, mal pendant plusieurs mois)

Je ne pouvais uniquement me soigner par du kiné. J'ai étais completement guérit début du cinquième mois, et par choix, j'ai préférer m'ârreter, de peur que je me refasse mal au dos.

A l'époque je travaillais dans le commerce, j'étais donc debout toute la journée, et rien n'étais aménagé pour une femme enceinte. (Aucunne posibilité de s'assoir, obligation de se baisser entièrement pour ouvrir des bacs de vetements... Bref, pas le top quand tu en ai déjà à dix kilos de plus lol)

J'en ai profiter pour préparer au mieux l'arrivée de mon bébé.

Au bout du troisième mois, la Ferrari de notre mini était déjà là, on avait pas trainait.

Les soldes n'ont pas arrangés les choses...

Les premiers achats. (Avant de savoir que ce serait une petite perle)
Les premiers achats. (Avant de savoir que ce serait une petite perle)

Les premiers achats. (Avant de savoir que ce serait une petite perle)

Oui, parce que ce qu'il faut quand même savoir c'est qu'à la base je voulais un garçon, enfin, j'étais sur d'être enceinte d'un garçon (lol).

Alors j'avoue, quand la sage femme lors de l'échographie morphologique m'a sortit: "Je pense qu'à 90% c'est une fille!"

J'avais presque un peu les boules. (en plus, imaginez les hormones..)

J'ai réellement "fais le deuil" du petit garçon que je n'aurais pas. Je ne me voyais pas du tout acheter du rose, des trucs nian nian avec des fleurs, tout ça tout ça.

(oui enfin depuis je me suis bien rattrapée)

Dans mes réves les plus fous, je souhaitais deux beaux enfants, un garçon et une fille. Mais bien sûre, un garçon en premier hein.

La Nature m'a rappelé à l'ordre : On ne choisit pas ce genre de chose.

ça y est, vous voyez où pas? je commençais à devenir une maman gaga, sans même m'en rendre compte...ça y est, vous voyez où pas? je commençais à devenir une maman gaga, sans même m'en rendre compte...ça y est, vous voyez où pas? je commençais à devenir une maman gaga, sans même m'en rendre compte...

ça y est, vous voyez où pas? je commençais à devenir une maman gaga, sans même m'en rendre compte...

Tout ce temps passé dans mon cocon m'a permis de faire pas mal de choses.

Je me suis occupé de mon interieur, j'ai fais du tri. J'ai fais un peu de dessin, de peinture. 

J'achetais chaque jour un peu plus de choses pour l'arrivée de ma mini.

(Et l'homme a sû participer, voyez plutôt!)

Le projet "PRADA" de notre salon, réalisé par nos soins, entièrement DIY
Le projet "PRADA" de notre salon, réalisé par nos soins, entièrement DIY

Le projet "PRADA" de notre salon, réalisé par nos soins, entièrement DIY

Le 6ème mois, vite là <3

Le 6ème mois, vite là <3

Ces petites affaires qui venaient s'ajouter chaque jour un peu plus.Ces petites affaires qui venaient s'ajouter chaque jour un peu plus.Ces petites affaires qui venaient s'ajouter chaque jour un peu plus.

Ces petites affaires qui venaient s'ajouter chaque jour un peu plus.

Le choix de son prénom :

Pour être véritablement honnête avec vous, j'avais déjà ma propre liste de prénom avant même de rencontrer l'Homme..

Nan plus sérieusement, une fois que j'ai su que j'étais enceinte, j'ai tout de suite entrepris la réflexion du prénom.. (Bien sure il y avait plus de prénom de garçon que de fille.)

L'Homme lui n'étais pas tant précé. Même ça l'ennuyer un peu. Il attendait de savoir le sexe de l'enfant. Quand nous avons su que c'était une fille, le soir même, il m'a demandé de lire la liste des prénoms que j'avais sélectionné.

Ivy et Maya interpella son attention. On a décidé tout les deux d'attendre l'accouchement, et de voir en fonction de sa petite tête qu'elle prénom lui appartiendrais.

Et puis finalement, très peu de temps aprés, notre descition était prise. C'était Ivy.

Nous voulions un prénom court, simple (je me comprend, car il n'est pas simple pour tout le monde), qui change de l'ordinaire, prononcé "Aïe-vie"

Les petits éléments de décoration de sa futur chambre.

Les petits éléments de décoration de sa futur chambre.

5 mai 2015 :

Réception et mise en place de son futur univers.

Cette chambre faite avec tant d'amour. La mise en place fût assez rapide (2-3heures) mais je vous avoue que j'étais pleine de contractions à la fin de la journée.

son univers! #ivybsroomson univers! #ivybsroomson univers! #ivybsroom
son univers! #ivybsroomson univers! #ivybsroomson univers! #ivybsroom
son univers! #ivybsroomson univers! #ivybsroomson univers! #ivybsroom

son univers! #ivybsroom

Et puis un jour nous avons décidé d'un commun accord de se marier.

(Oui encore une fois dans un de mes rèves les plus fou, je voyais une demande solanelle, quelques choses de grandiose, à l'image de la princesse qui résonne en moi.)

Hum, en faite non, la réalité fû tout autre.

Avec Jean Paul, on s'aime vraiment. Quand je dit vraiment, c'est vraiment. Même si parfois il me sort par les yeux, qu'on se prend la tête pour des futilités, au fond je l'aime plus que tout au monde. Il est mon frère, même plus mon jumeau. On est completement différent, et pourtant on se ressemble énormement. On reste tout les deux des enfants, on aime regarde "Maman j'ai raté l'avion" en boucle, en buvant du thé, et en mangant des pizzas. On aime acheté des jouets pour Ivy mais en faite, jouer autant, voir plus qu'elle. On aime les choses simples, le temps passé ensemble. Ce temps si précieux qui défile à toute vitesse, et qui est beaucoup plus précieux que l'or ou l'argent. Et surtout on ne peux pas vivre séparer l'un de l'autre. On est vraiment bien que constament ensemble. 

Donc aprés tout ces constats, et en ayant le fruit de notre amour dans mon ventre, on décida de se marier, car dans notre esprit, on étais déjà unis à vie par le biais de notre enfant.

Vu la situation familiale et financière a cette époque, on ne souhaitait pas du tout un énorme mariage. On voulait quelques choses de simples, à notre image, à deux, rien qu'à deux.

(Bon il a quand même fallu prendre des témoins à la mairie, honnêtement, on a pris des temoins parce qu'il fallait en prendre..)

Nous nous sommes donc mariés le 7 mai 2015.

Je ferrais un post plus complet sur notre mariage, car c'est un des jours de ma vie le plus complet, le plus intence, et le plus merveilleux.

 

Petit détails de notre tenue du jour J

Petit détails de notre tenue du jour J

Juste après s'être dit oui

Juste après s'être dit oui

17 mai 2015 :

Baby-Shower.

Oui je revais de la faire. 

Je trouvais cette petite fête trop cool.

L'idée d'inviter tes amies, de partager un petit gouter autour de bébé était pour moi quelques choses de merveilleux.

J'ai tout imaginé et conçu moi même (avec bien sur, toujours l'aide de l'Homme)

C'était super cool, on s'est régalé, et on a surtout bien rigoléC'était super cool, on s'est régalé, et on a surtout bien rigoléC'était super cool, on s'est régalé, et on a surtout bien rigolé
C'était super cool, on s'est régalé, et on a surtout bien rigoléC'était super cool, on s'est régalé, et on a surtout bien rigoléC'était super cool, on s'est régalé, et on a surtout bien rigolé

C'était super cool, on s'est régalé, et on a surtout bien rigolé

Et pour la petite histoire, j'ai fumer ma dernière cigarette ce jour là. Depuis je n'ai jamais repris. Je regrette beaucoup de ne pas avoir réussi à arreter avant, et d'avoir fumer (et donc enfumer ma fille) une bonne partie de ma grossesse. Mais je n'étais pas prête, je n'avais pas la "volonté", cette fameuse volonté, qui va t'aider à soulever des montagnes, et à t'empecher de craquer à la moindre envie.

A toutes les mamans enceintes qui fument : Dédramatisez, fumez sereinement. 

Ma fille va très bien et est en parfaite santé.

Je ne prône pas de fumer attention, bien sûre que la clope, c'est dégeulasse (et je pèse mes mots), mais je pense que chacune avance à son rythme, et vie sa grossesse comme elle le peut. 

Non ce que je veux dire c'est que, tout de suite, vous fumez on vous juge comme mauvaise mère alors que votre enfant n'est même pas au monde. La cigarrette est un des pires fléau qui existent sur cette Terre, qui rend accro pire qu'une drogue et vous empêche de garder la lucidité. Parfois, on ne fume pas part plaisir, on fume parce que l'on est dépendant, et le jugement des autres n'aident en rien une maman fumeuse à arreter, cela va plus la faire culpabiliser et déprimer, qu'avancer.

Bref, je ferme la paranthèse tabac.

On est dans le 3ème trimestre, nous sommes mariés, j'ai arrêter de fumer, et je n'ai jamais eu aussi hâte d'accoucher.

De jour en jour mon ventre grossit, et les achats pour bébé se multiplie.De jour en jour mon ventre grossit, et les achats pour bébé se multiplie.De jour en jour mon ventre grossit, et les achats pour bébé se multiplie.

De jour en jour mon ventre grossit, et les achats pour bébé se multiplie.

J'étais à 35 sa, j'avais l'impression de porter un ballon de foot en moi.
J'étais à 35 sa, j'avais l'impression de porter un ballon de foot en moi.

J'étais à 35 sa, j'avais l'impression de porter un ballon de foot en moi.

Les deux derniers mois de grossesse ont été les plus long de mon existence..

Je n'avais qu'une hâte: ACCOUCHEE (même si en soit, cela me terrorisais)

J'avais terminé les cours de préparation à l'accouchement (qui en passant ne mon servit à rien..)

Je receptionnais les derniers objets de puéricultures (inutiles) de ma petite douceur, pour être fin prête pour son arrivée.

Ma valise était prête depuis mes 35 sa.

BREF ON ETAIT ARCHI-PRET.

Alors avec l'homme on patientait.

On avait vraiment que ça a faire. On aller dans sa chambre, on se pencher au dessus de son lit, en l'imaginant... (ça a durait deux mois l'affaire...)

Alors, on patientait, patientait, patientait.Alors, on patientait, patientait, patientait.Alors, on patientait, patientait, patientait.
Alors, on patientait, patientait, patientait.Alors, on patientait, patientait, patientait.Alors, on patientait, patientait, patientait.
Alors, on patientait, patientait, patientait.Alors, on patientait, patientait, patientait.Alors, on patientait, patientait, patientait.

Alors, on patientait, patientait, patientait.

Et j'ai retourner mon chez moi, fais les carreaux, fais des randos de plus de deux heures chaque jours (en passant, en pleine canicule), j'ai fais l'amour.... Bref, vous savez tous les bons vieux conseils miracles de grands mères pour enfin mettre bas. La bonne blague. Désolé les filles de vous le dire, mais si votre bébé ne veux pas sortir : IL NE SORTIRA PAS.

Elle aura attendu, 41 sa + 6 jours, et un déclenchement pour pointer le bout de son nez.

(Finalement j'étais pas obligé de m'epuiser à faire le grand ménage chaque jour!)

 

En tout les cas, une chose est sure la seule chose que je retiendrais de cette expérience de porter la vie, c'est l'Amour.

Et je recommencerais cette expérience avec plaisir.

 

Et vous les filles, vous avez aimé?

Une grossesse tant voulu, et tellement aimée...

Une grossesse tant voulu, et tellement aimée...

Tag(s) : #ARTICLE, #BABY

Partager cet article

Repost 0